Les membres du bureau de la Société Française de Toxicologie ont décidé de faire bénéficier d'un « prix de thèse » d'un montant de 1 500 euros à un étudiant ayant soutenu l'année précédente une thèse en toxicologie en vue d'obtenir le titre de docteur d'université.

Pour être éligible au prix de thèse auprès de la SFT, le candidat doit remplir les conditions suivantes :

  • être affilié(e)/avoir été affilié(e) à une université française dans le cadre de cette thèse ;
  • avoir soutenu dans l'année civile précédant sa candidature une thèse d'université dans le domaine de la toxicologie (les thèses d'exercice de médecine, pharmacie, vétérinaire ne sont pas éligibles) ;
  • avoir obtenu au minimum une mention très honorable.

Le dossier doit comporter :

  1. un exemplaire de thèse sous forme papier accompagné des rapports des rapporteurs autorisant la soutenance, et du rapport de soutenance ;
  2. un curriculum vitæ détaillé ;
  3. une lettre de candidature résumant la démarche scientifique suivie tout au long de la thèse.

Les dossiers sont examinés par le bureau de la SFT en vue de retenir le meilleur dossier soumis.

Le prix de thèse est remis au lauréat lors du congrès de la SFT de l'année de sa demande, à l'occasion duquel le lauréat présente ses travaux.

Les frais d'inscription, de déplacement et d'hébergement du lauréat sont pris en charge par la SFT.

Cette année, les dossiers sont à envoyer avant le 30 juin de préférence par courriel (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.) au vu du contexte sanitaire ou, à défaut, par courrier à l'adresse suivante :

Société Française de Toxicologie
Secrétariat SFT
Hôpital Fernand Widal
200 rue du faubourg Saint Denis
75475 Paris cedex 10

Réponse sera donnée aux candidats après l'été.

Les lauréats du prix de thèse de la SFT

2019 : Benjamin Kopp - Nouvelles approches en toxicologie prédictive pour l'étude de la toxicité des mélanges de contaminants présents dans l'alimentation française.
2018 : Rami Bechara - Étude de la coopération entre les cellules dendritiques et les lymphocytes T dans les allergies aux produits chimiques et aux médicaments.
2017 : Élodie Olivier - Dégénerescences cellulaires toxiques et photovieillissement : rôle des oxystérols et des purinorécepteurs P2X7 dans les mécanismes de mort cellulaire induits.
2016 : Marie Jaguin - Impact des extraits organiques de particules diesel (DEPe) sur la physiologie de macrophages humains polarisés in vitro.
2015 : Anaïs Wakx - Étude de nouveaux biomarqueurs de toxicité induite par des micropolluants (benzo(a)pyrène et phtalate de bis(2-ethylhexyle)) sur des modèles de placenta humain.
2014 : Nathlie Fretellier - Rôle des complexes de gadolinium dans le mécanisme de la fibrose systémique néphrogénique.